Insomniaque ou électrosensible ?

06 juillet 2018

Alerte rouge à Funchal !

Traduit du portugais par Jo JF.

"Depuis quelques mois, j'avais des difficulté à dormir la nuit. Jusqu'à cette date, j’ai (presque) toujours réussi à bien dormir, "comme un bébé" selon le dicton populaire. Je pouvais boire 4 cafés par jour, même la nuit, et je n'avais toujours aucun problème. Mais maintenant je ne peux même pas prendre un seul café, même si c'est tôt le matin ...

Et il n'y a eu aucun changement dans ma vie qui soit justifié, ni dans les pressions normales et le stress, ni dans la santé. Et de pair avec cette mauvaise qualité de sommeil, il y avait aussi de nombreux jours avec une fatigue inexpliquée, ou une sorte d'agitation «électrique» désagréable, une sorte de «bzzzzz» qui vibre dans la tête et dans tout le corps.

Mpn ami Ian, et qui a des problèmes similaires, mais à un stade beaucoup plus sérieux, a récemment découvert que la véritable cause c’est l’Électro Hiper Sensitivité (EHS), c'est-à-dire une sorte d'allergie galopante à tous les types d'émissions électromagnétiques, que ce soit à partir de téléphones mobiles et d'antennes, de wifis, de téléphones sans fil (hautes fréquences - HF) ou de circuits électriques domestiques et d’une multiplicité de dispositifs (basses fréquences - LF). A tel point qu'il ne peut même plus aller dîner dans son restaurant favori puisqu’il suffit quelques d'heures d'exposition dehors lui (chez lui tout est plus ou moins maîtrisé, et à bas niveaux) pour être garanti d’avoir une nuit sans dormir.

Vu que j'avais un appareil de mesure avec moi, acquis depuis longtemps, mais très peu utilisé car à l'époque les niveaux détectés n'étaient pas (ou ne semblaient ...) pas pertinents, j'ai décidé de faire une nouvelle enquête, à l'intérieur et à l'extérieur de la maison. En plus, depuis quelque temps que je me méfiais de la prolifération des antennes partout, et notamment devant la maison, où j'ai déjà marqué 3 gros poteaux chargés d'émetteurs, et chacun à moins de 100m ...

Et quelle n'est pas ma grande surprise en plaçant l'appareil de mesure contre le 1er pôle, juste en face de la fenêtre / balcon du bureau. L'aiguille voulait déjà péter l'échelle ...

Et cet appareil est très peu sensible, il mesure les radiofréquences (RF, l'abréviation couramment utilisée pour la bande des hautes fréquences, entre 50 MHz et 3 000 MHz, ou 3 GHz, utilisée pour les communications mobiles, wifi, etc.) dans le milliwatts/cm2. La lecture enregistrée, qui dépasse déjà 1 mW/cm2, et correspond à 70-80 Volts par mètre, dépasse déjà les niveaux légaux.

Mais le vrai problème c’est qu’il y a deux aspects, qui feront de l'EHS une épidémie silencieuse, jusqu'à ce qu'il soit trop tard:

1- Les émissions électromagnétiques ne sont pas ressenties directement par la grande majorité des gens. Quelques rares cas affirment pouvoir ressentir un effet direct désagréable, par exemple, par l'utilisation intensive de téléphones portables ou à proximité d'une grande antenne. Mais la plupart des gens ne remarquent rien du tout, même ceux qui souffrent déjà des effets néfastes.

2 - Les effets négatifs, qui commencent par l'insomnie, la fatigue, la pression ou les maux de tête (ou même les états dépressifs chez certaines personnes), sont des effets très généraux, qui peuvent aussi provenir de nombreuses autres situations. Ainsi, les médecins et les professionnels de la santé, s'ils sont consultés, penseront d'abord à un tas d'autres choses. "Faites plus de sport, mangez mieux, ayez moins de stress. Et si ça ne marche pas, prenez ces pilules pour dormir "...

Et donc, j'ai l'impression certaine que des milliers de personnes vont (rapidement) marcher vers une aggravation de leur situation, jusqu'au jour où les pilules cesseront de produire leurs effets (ou commenceront à avoir des effets secondaires sérieux car pas mal d’elles sont des vraies bombes ...),le jour où les gens ne pourront plus travailler (et comment, sans dormir? ...), et quand les problèmes plus sérieux, déjà détectés et corrélés dans plusieurs études, commenceront à apparaître: la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer ... Et à propos, un de mes oncles a été frappé il y a quelques années par une Parkinson rampante à l'âge de 60 ans alors qu'il jouissait toujours d'une bonne santé générale. Je me demande s'il n'aurait pas une antenne RF juste devant sa maison ou à un endroit qu'il fréquentait.

Alors, pourront me demander les gens, comment puis-je vérifier si la cause des éventuels symptômes, similaires à ceux décrits, vient de la RF ou non? La seule façon de vérifier, comme je l'ai déjà fait, et aussi mon ami Ian, c’est de passer quelques jours (ou au moins 24 heures avec aucune exposition, ou quasi-nulle) dans un endroit «propre» et voir s'il y a amélioration ou non dans le sommeil par les nuits suivantes, et dans l'état général. C'est-à-dire éliminer ou minimiser l'exposition aux RF et donner au corps l'occasion de réagir. Et il réagit même assez bien et très vite, du moins je pense que dans les premières étapes, déjà dans le cas des personnes atteintes de Parkinson ou d'Alzheimer j'ai de sérieux doutes ...

Et comment trouver un endroit propre? La réponse n'est pas si simple, puisque que même dans une maison à la campagne, les circuits électriques peuvent être « déséquilibrés », sans lien avec terre p-ex, ce qui créera de nombreuses perturbations sur les émissions à basses fréquences (LF’s du réseau électrique commun 50Hz jusqu'à 100 kHz). Et pour ne pas mentionner que de nos jours tout le monde a l'obsession qu’il doit avoir internet et le réseau mobile partout, et à des vitesses croissantes, pour pouvoir télécharger les vidéos les plus stupides en 2 secondes, même dans les ravins et les pics plus cachés de nos montagnes ... J'ai eu quand même la chance de constater que l'une des pièces de mon appartement, totalement intérieure et loin de la route et sans exposition vers le dehors, elle n'avait pratiquement pas de signal de réseau (pour le téléphone portable) et je pouvais aussi couper le circuit électrique qui alimente toute la pièce. Et, en y emménageant temporairement, ça fait 3 nuits que j'ai dormi toute la nuit (la première nuit n'était pas très bonne, il faut compter sur les effets accumulés de la veille). Une solution pour les plus aventureux serait de faire du camping, dans un endroit où il n'y a pas de réseau cellulaire, et où il n'y a pas de câbles haute tension, bref, loin de tout et de tout le monde".

Posté par Ian Alexander à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 juillet 2018

La fin de l'intelligence

Bon, après le japonais j'ai dormi seulement 3h (de 10h du matin à 13h...) donc il semble évident que le principal rentre par le visage, ce qui est bien ennuyeux. J'attends donc du New day Lite que j'ai commandé pour faire une voilette, quoiqu'il ne soit pas super efficace (je devrai peut-être commander une voilette qui atténue 50db sauf que je n'aime pas être une vache à lait, le vendeur n'est pas foutu de me dire de quel tissu il s'agit pour que je puisse l'acheter au mètre). Cela dit j'en voulais aussi pour protéger mon écran et mon clavier. Je ne sais pas ce qui rayonne dans l'ordi ça n'est pas mesurable, mais je sais que ça m'empêche de dormir.

Ma copine a fini de coudre ma tenue (ajouté une capuche, fait le pantalon), maintenant je me balade avec dans la maison, puisque là aussi, il y a des appareils qui rayonnent en plus de l'ordi. A commencer par la machine à coudre. L'extracteur de jus de luxe à 500 euros c'est l'apocalypse, on se prend 50v/m en faisant des jus, alors qu'il suffirait d'une coque en métal (c'est dire comme les gars qui construisent ça sont soucieux de la santé du client). J'espère regagner quelques points de QI perdus, grâce aux protections.

Moi qui cherchais à comprendre depuis 10 ans pourquoi personne n'a aucun résultat avec la méditation (comparé aux anciens pratiquants, mais encore faut-il savoir quels résultats ils avaient, ce que tout le monde ignore aujourd'hui), et pourquoi tout le monde devient de plus en plus idiot, au point de ne plus rien comprendre. Par exemple, j'ai quelques pièces d'argent que je vends sur ebay, quand j'ai expliqué à un gars que j'avais mélangé les numéros de suivi et que je ne pouvais pas lui donner le sien, il m'a demandé si ça arriverait à la bonne adresse. J'ai compris que je lui avais dit un truc trop compliqué. Et l'autre jour quand je suis allé au comptoir métaux précieux du coin pour savoir combien ils me les reprendraient, la bonne femme était complètement dépassée pour comprendre le texte de loi qui dit que la taxe représente 36% de la plus-value avec un dégrèvement de 5% par an à partir de la 3è année, et donc plus de taxe au bout de 20 ans. D'abord elle voulait m'appliquer le dégrèvement sur la plus-value elle-même (genre tu donnes toute ta plus-value à l'Etat), ça a été compliqué de lui dire que c'était seulement 36%. Et alors ensuite pour les 5% elle voulait calculer des intérêts composés, je lui expliquais que 1) s'ils étaient composés dans 100 ans on paierait encore la taxe vu que c'était comme Achille et la tortue 2) si la loi spécifie qu'il n'y en a plus au bout de 20 ans c'est parce que 20x5%=100%, et alors là elle m'a dit "Ça n'est pas clair pour moi". Tout ça dans un bureau pourri d'ondes, j'ai mesuré 30v/m en basses fréquences ("- Madame, vous n'avez pas de prises de terre - Hein ? Quoi ?") sans compter son portable allumé. Il paraît que les français ont perdu 4 points de QI en 10 ans, je crois plutôt que c'est 20 ou 30. Les instits disent que les gosses arrivés en CP cette année sont complètement crétins et qu'ils n'ont jamais vu ça. Celui qui arrivera à protéger son gosse des champs électro-magnétiques en fera un polytechnicien, même s'il est d'intelligence moyenne. D'ici quelques années, il n'y aura plus que des additions et des multiplications dans les concours des écoles d'ingénieurs. La question étant de savoir si les TGV cesseront de rouler (faute de maintenance) avant de se télescoper ou si ça sera l"inverse. Pareil pour les centrales nucléaires. Devront-elles s'arrêter parce que plus personne ne saura les réparer, ou pèteront-elles avant ? On se croirait dans Fondation d'Asimov, chute d'une civilisation, il paraît qu'il faut ensuite s'attendre à 250 ans de chaos. Un ami craignait que les IA prennent le pouvoir vers 2040 mais les ingénieurs réussiront-ils à fabriquer ces IA avant d'avoir le cerveau grillé par les antennes ? C'est la question.

Mon but c'est maintenant d'atteindre EMF=0 au moins une partie de la journée, rien que pour voir si j'ai à terme l'esprit plus clair, et même largement plus clair. Car finalement je n'ai jamais pratiqué en l'absence de cette pollution, qui sait ce que ça pourrait donner ? Je ne comprenais pas pourquoi c'était si difficile d'avoir des résultats avec une bonne méthode, ni pourquoi je ne voyais personne en obtenir, mais cette pollution existe depuis un bon bout de temps et ne fait que s'amplifier. 

 

Posté par Ian Alexander à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2018

Bientôt le voile intégral

36258372_2034614379942922_6209491329454440448_n

J'ai finalement reçu mon tissu swiss shield ultima (bio-compatible pour chimico-sensibles) et ma copine m'a fait un habit. Bon, c'est pas une spécialiste, elle s'est trompée de côté pour les manches, ça donne un résultat un peu bizarre. Mais tant que ça marche... Du coup nous sommes allés au restau japonais ce soir (il y a deux antennes au nord, au final une moyenne de 0,3 à 0,5V/m dans le restau). Le gérant du restau m'a demandé comment je savais que le problème c'est les antennes. Ah mon bon monsieur, mais ça m'a pris des mois pour m'en rendre compte.
si je dors mal cette nuit, c'est que la protection était insuffisante... pas de pantalon pour le moment, et il reste quand même le visage. Avec le dos aux antennes, le signal était atténué 10x au niveau du visage, il y avait cependant deux personnes en face de moi avec des portables. Quoique, il y a eu aussi la machine à coudre dont je me suis parfois approché, elle émettait pas mal de basses fréquences. Je précise à ce sujet que le swiss shield protège aussi assez bien contre les basses fréquences, donc peut-être que je vais pouvoir refaire de l'ordi normalement. Il est léger, assez agréable à porter, bref... 

Je résume donc ce que je sais : les ondes vont en ligne droite. Si vous portez une casquette de protection (avec tissu sur la nuque et sur les côtés), vous serez assez bien protégé si la source est derrière vous. Si elle est devant, je ne vous fais pas de dessin. Evidemment la protection au niveau du visage ne sera que de 90% et non pas de 99,9% comme avec une burqa intégrale, parce que les ondes sont réfléchies par les matériaux non organiques, donc une partie revient par l'avant, 10% selon mes mesures. Pour une meilleure protection, il faut porter une voilette, je vais m'en fabriquer une dans un tissu plus transparent. 

Si votre logement n'est pas trop exposé, et que sur un côté, je conseillerais de protéger juste ce côté. Parce qu'une cage de faraday complète, il faut qu'elle soit sans trous, sinon le peu qui rentre n'en ressortira pas... en plus de coûter super cher.   

Posté par Ian Alexander à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2018

Qui dit mieux ?

 

36229417_1739337906186500_8572342496149897216_n

 

Mon ami Alexandre, de Funchal, a trouvé plus de 61v/m sous sa fenêtre (au minimum. Et vous pouvez admirer la belle antenne juste en face). Ici vous trouverez la table de conversion, l'unité de mesure de son appareil est le milliwatt/cm2. Même en fermant les volets en alu, il semble que toute la baraque soit à plus de 5v/m ce qui est vraiment énorme, surtout en 4G. Je lui ai conseillé de fuir au plus vite, en attendant de blinder sa chambre avec du tissu swiss shield.

D'après lui toutes les rues de Funchal sont entre 5 et 8v/m ce qui est proprement scandaleux, mais il doit y avoir aussi un tas de maisons sur les pentes, comme la sienne, qui sont pile en face des antennes, et qui doivent constituer des hot spots. Peut-être que sa vie va prendre un tournant intéressant, il pourrait commencer à discuter de tout ça avec les voisins, les commerçants etc... Mais peut-être pas sans combinaison, car d'après notre analyse, il semble en train de glisser sur la pente de l'électrosensibilité, ce qui est parfaitement prévisible vu les niveaux d'exposition de sa maison. Par chance, il a un "refuge" possible dans un autre appartement faiblement exposé, mais que dire de tous les pauvres gens qui habitent en face des antennes et n'ont qu'une seule maison ? 

Si vous aussi vous avez des jolies photos, vous pouvez me les envoyer, je me ferai un plaisir de les poster.

Posté par Ian Alexander à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Si cela vous concernait, comment le sauriez-vous ?

Je crée ce blog parce que 75% des gens sont insomniaques et que la plupart d'entre eux sont probablement électrosensibles, mais ne pourront jamais le découvrir. En effet, contrairement à l'image très répandue, l'électrosensible ne sent pas les ondes, ni les portables, ni les antennes, ni la wifi. Simplement, il dort mal, de plus en plus mal, jusqu'au jour où il ne peut plus bosser, ni rien, tellement il est fatigué...

Bien sûr, le médecin lui dit que c'est de sa faute, qu'il mange mal, qu'il se stresse, qu'il fait trop d'ordi. Il lui prescrit des somnifères qui sont de moins en moins efficaces et de plus en plus puissants, lui conseille un emploi du temps militaire pour rétablir son cycle circadien... sauf que s'il cesse de s'exposer aux ondes électromagnétiques, son cycle circadien soi-disant foutu se rétablit immédiatement.

Cela dit c'est impossible à vérifier, parce que toute le monde est exposé en permanence, que ce soit à cause des antennes-relais (140 000 en France, quand même, dont 5000 à Paris), de son propre mobile, de celui de ses voisins, de la wifi ou de celle de ses voisins, ou de la prise de terre de son appart ou de sa maison qui est mal faite. Supprimer son exposition par hasard, et donc se rendre compte que c'était ça le problème, ça n'a quasiment aucune chance d'arriver. Or il suffit qu'une source reste pour que les effets continuent. 

Si vous dormez mal, qu'est-ce que vous perdrez à aller quelques jours dans un endroit sans antennes, ni wifi, et le téléphone en mode avion ? Juste pour être sûr... cela dit sans appareil de mesure, vous risquez de tomber sur un endroit où les prises de terre sont pourries, ce qui vous garantit un haut niveau de pollution électrique et de belles insomnies, comme ça m'est arrivé dans un joli monastère. Le mieux, c'est peut-être le camping. Ça tombe bien, c'est l'été.

Posté par Ian Alexander à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]